Mon parcours

Découvrez mon site laurazavan.com

portrait de Pierre Javelle

portrait de Pierre Javelle

On me demande souvent comment je suis devenue une auteure culinaire …
 
La première chose qui me vient sont mes souvenirs d’enfance à Trévise, près de Venise. La plupart de ces souvenirs sont liés à la nourriture, aux odeurs et aux parfums, aux atmosphères des repas de famille chez mes tantes et mes grandes mères avec tous mes cousins. Je regardais ma grande tante Vige de Reggio Emilia (d’Emilie-Romagne, patrie des pâtes aux oeufs ) confectionner les tortelli di zucca (au potiron), les tortelli aux herbes et les cappelletti. Elle étalait un mètre carré de pâte au rouleau, sans y faire un seul trou! Je viens d’une famille très gourmande, particulièrement ma grand-mère paternelle Clora et ma tante Rosanna. Je me souviens encore des parfums de bonne cuisine qu’exhalait sa maison, ses placards, ses frigos débordants d’Ogni ben di Dio (tous les biens du Bon Dieu ), habitude dont j’ai hérité!
Très tôt, j’ai eu envie de me préparer de bons petits plats et j’ai suivi à Trévise les cours de cuisine de Renzia Sebelin, un fin gourmet  formé chez les meilleurs chefs de la Botte, qui m’a fait découvrir la cuisine gastronomique italienne. Mon moment préféré était celui où l’on passait à table!  J’ai fréquenté ses cours pendant une dizaine d’années. Je me suis ensuite passionnée pour la cuisine française (ou était-ce plutôt pour Paris ?!). Je suis régulièrement venue dans la capitale pour y prendre des cours au Ritz et au Cordon Bleu. Enthousiasmée pour la France, je me suis inscrite à l’Université en Italie pour y étudier le français. Mon idée était de venir un jour m’installer à Paris et rejoindre mes amis gourmets et gourmands français…et vivre une nouvelle vie!
Mon premier boulot arrivée en France,  je l’ai trouvé dans un restaurant italien où je préparais les antipasti et les desserts. J’étais tellement heureuse de vivre à Paris ! J’ai ensuite trouvé une place dans un établissement qui me correspondait mieux sur le plan culinaire et celui des horaires. Ces derniers me permettaient de profiter de cette nouvelle vie. J’occupais ces heures de liberté à suivre les séminaires d’histoires de l’alimentation animés par Jean Louis Flandrin (à  l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales).
Ce deuxième établissement était celui d’Anna Bini, créatrice de « Casa Bini » et pionnière de la cuisine Toscane en France. Anna est une femme de caractère, qui m’a appris beaucoup de choses. Elle m’a accueilli dans sa maison d’été à Filicudi (îles Eoliennes), où j’ai eu l’opportunité d’assister à un reportage fait par une journaliste de Côté Sud qui a provoqué en moi un déclic. J’ai décidé de travailler pour la presse et  de faire du stylisme culinaire. Après Casa Bini, j’ai rejoins Ladurée à l’époque de Pierre Hermé où je me suis occupée de la carte salée de leur salon de Thé chez Frank et Fils et au Printemps Haussmann. J’ai pu y proposer la cuisine que j’aime : une cuisine légère et pleine de légumes. Cela ne m’empêchait pas de tester chaque jour les célèbres macarons ! Après 3 ans chez Ladurée, je me suis lancée dans le catering, c’est à dire du service traiteur à domicile. Mon ami, l’artiste Philippe Model m’appelait souvent pour organiser des cocktails pour la presse dans son magnifique appartement. C’est ainsi que des journalistes ont découvert mon travail et ont pu apprécier de nouvelles saveurs de cuisine italienne. Ainsi démarra ma collaboration avec la presse française ! Depuis, je  propose mes recettes et fait du stylisme culinaire pour Elle, L’Express Style, Marie Claire Maison, Maison Française et Régal (à l’époque du fondateur Julien Fouin). De fil en aiguille, je suis devenue auteure culinaire chez Marabout. Mon premier livre est sorti en 2004. Je sors prochainement mon douzième livre et fourmille de nombreux projets ! Cette activité d’auteure culinaire m’a ouvert les portes du conseil et des cours de cuisine. Je donne des cours de cuisine italienne à la Fraîch’attitude. J’ai signé la carte de la saison musicale 2010 du restaurant de la Salle Pleyel et dispense des conseils auprès de restaurateurs et d’entreprises alimentaires.
S’il fallait que je décrive ma philosophie, je dirais que je privilégie une cuisine simple, savoureuse, fraîche, naturelle, composée de beaucoup de légumes et de bons produits !

3 commentaires pour Mon parcours

  1. Michèle Gay dit :

    J’ai le privilège de connaitre Laura, j’ai même eu l’audace de l’inviter à diner dans un restaurant … italien! les 3 mots que je retiens pour présenter Laura : fraîcheur, sensibilité, générosité. Laura, je t’adoooooore.

  2. Raquel Villela dit :

    Bonjour, Laura.

    Félicitations! J’ai bien aimé ton « site web ».
    Un gros bisous du Brésil.
    Raquel

  3. Forcucci Lucrezia dit :

    Bonjour Laura,
    J’ai aussi grandi avec toutes ces odeurs d’ « ogni ben di Dio », et aujourd’hui, grâce à votre livre « les basiques de la cuisine italienne » je m’adonne à petits pas à la Cuisine, humant toutes ces odeurs magnifiques, savourant chaque plat. Quel délice!
    De tous les livres que j’ai bien pu acheter et … jeter par la suite, le vôtre est vraiment spécial et facile à utiliser. Il est extraordinaire! D’ailleurs, j’en ai acheté plusieurs copies pour les offrir à mon tour à mes amies qui ne l’ont pas!
    Cependant, ce qu’il me manque après avoir testé plusieurs recettes et après de nombreux repas copieux, c’est la recette du Limoncello. Est-ce que par hasard vous en auriez une à me transmettre?
    Grazie mille Laura!!
    Lucrezia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s